Rédaction | Gavroche | 05/12/2020
Concerts / Spectacles / Agenda  

BANGKOK - CULTURE: Seven Decades of Human Rights, une performance de danse signée Pichet Klunchun les 7 et 8 décembre

Le lundi 7 et le mardi 8 décembre auront lieu les représentations de l'événement «Seven Decades of Human Rights» à l'Alliance Française de Bangkok. Une performance de danse par la Pichet Klunchun Dance Company, organisée à l'Alliance par la Délégation de l'Union Européenne dans le cadre de la journée annuelle des Droits de l'Homme (le 10 décembre).

Pichet Klunchun est l’enfant terrible des arts dramatiques thaïlandais. Assis en tailleur, plongé dans une profonde méditation, le danseur porte le masque de l’Éléphant - Roi Phya Chattan. Il lève avec une lenteur extrême sa main gauche puis sa main droite pour les poser sur le sol. Un énorme serpent émerge et l’Éléphant - Roi – le Bouddha dans une de ses vies antérieures – entame une longue lutte, lente et gracieuse, avant de terrasser l’animal. 

Cette première scène est issue d'un des spectacles de Pichet Klunchun, Le sacrifice de Phya Chattan, dure une trentaine de minutes.

Ce spectacle qui, comme l’explique le danseur, vise « à recentrer les spectateurs sur eux-mêmes », est un succès : dans l’audience, on trouve aussi bien des septuagénaires attachés au khon traditionnel – danse classique masquée thaïlandaise – que des jeunes enthousiastes et avides de voir de nouvelles créations.

« C’est le cas de beaucoup de mes spectacles. Ils réunissent un public varié au niveau des âges et des goûts. Certains adorent, d’autres sont déçus, mais le débat est ouvert », indique l’artiste. 

Une créativité qui heurte l’art traditionnel du «khon»

A 46 ans, Pichet Klunchun est l’enfant terrible des arts dramatiques thaïlandais.

Sa créativité, sa volonté d’innover en s’inspirant des traditions et son audace dans l’exploration de nouveaux champs artistiques irritent au plus haut point les protecteurs du khon traditionnel, lesquelles se voient comme les propriétaires de cette tradition et crient au scandale à la moindre altération de la forme.

« Ils considèrent que je détruis la culture. Si vous changez, ajoutez ou développez un quelconque aspect du spectacle de khon, ils se mettent très en colère », indique Pichet, assis sur un rondin de bois dans son studio de danse à Thonburi, dans le quartier de Pracha Uthit.

La formation peu ordinaire de Pichet Klunchun explique sans doute en partie son orientation iconoclaste.

Originaire de la ville de Chachoengsao, dans la province de Chonburi, il commence à apprendre le khon à l’âge de 16 ans, grâce à des maîtres qui viennent lui enseigner à domicile.

Il échappe ainsi à la structure rigide et à la stricte hiérarchie du Collège des Arts Dramatiques, sous l’égide du Département des Beaux-Arts où les professeurs règnent de manière autoritaire sur les étudiants et où les mots d’ordre sont immobilisme et conformisme.

Le personnage de khon attribué par ses maîtres au jeune Pichet est celui de Tosakan le démon – un rôle que les danseurs de khon gardent normalement leur vie durant, sans possibilité de jouer d’autres personnages du ramakien.

Mais pour Pichet, les règles sont faites pour être transgressées et quand il crée l’un de ses premiers spectacles, I am a demon, en 1999, on peut le voir interpréter Tosakan, mais portant un simple slip et sans le costume ni le masque de rigueur.

Quand au début des années 2000, Pichet Klunchun fonde sa compagnie de danse Pichet Klunchun Dance Company, ses spectacles qui connaissent un succès croissant déstabilisent l’establishment des arts classiques thaïlandais, et tout particulièrement les promoteurs du khon traditionnel.

« Le problème est que le khon appartient à un certain groupe, autour de l’Ecole Nationale de Danse et du gouvernement,un groupe strictement hiérarchisé.

Quand je crée un nouveau spectacle, bien que je n’aie aucune connexion avec ce groupe,et que mes spectacles commencent à marcher, ce groupe en question a l’impression de perdre son pouvoir », pense Pichet.

Une absence de soutien financier pour les initiatives artistiques modernes

A ses yeux, le problème vient non seulement de l’attitude ultra-conservatrice des protecteurs de la danse classique masquée, mais aussi de la manière dont le gouvernement soutient les initiatives artistiques.

« Le gouvernement donne beaucoup d’argent pour monter des représentations de khon, et donc le khon survit, mais plus personne ne s’y intéresse, dit-il.

Les danseurs sont des fonctionnaires avec des salaires stables qui viennent faire leur travail et repartent chez eux.»
C’est d’ailleurs l’illustration, selon lui, d’un problème plus général qui voit le gouvernement ne soutenir financièrement que les projets artistiques qui mettent en valeur la famille royale, le bouddhisme ou ciblent l’éducation des enfants.

« Si les artistes veulent survivre, ils savent qu’ils doivent se conformer à l’un de ses critères », confie-t-il.


7 DECADES OF HUMAN RIGHTS

Lun 7 et Mar 8 à 17h30

Alliance Française

Thanon Witthayu (soï avant l'ambassade du Japon)

MRT : Lumpini (+ 5 min à pied)

Localisation  ici

Plus d'infos ici

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
BANGKOK - CONCERT : Le ténor Yves Baron au Grand Hyatt Erawan le 17 décembre
BANGKOK - CULTURE: Soirée théâtrale à l'Alliance française le 26 novembre avec la pièce «La Confession du pasteur Burg»
BANGKOK - CULTURE : Concert de Y-NOT à la galerie Sathorn 11 art space le 14 novembre
BANGKOK - CULTURE : Rendez-vous les 13 et 14 novembre avec le Théatre des Invités à l'Alliance française
BANGKOK - CONCERT : Le Siam Sinfonietta, au Banyan Tree, le 28 novembre
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 18/01



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: A Pattaya, fermeture à tous les étages - Gavroche
MALAISIE - CORONAVIRUS: Retour drastique au «lockdown» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le soutien économique, doctrine du gouvernement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 18 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 15 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
INDONÉSIE - BALI: Les hôtels exigent davantage d'aide - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME Ce que fait TAT pour continuer d'attirer les visiteurs étrangers - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Suvanarbhumi, l'aéroport vide qui continue de grandir - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: L'heure de réouverture du pays sonnera fin 2021 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
PHILIPPINES - TOURISME : Un pays aux mille paysages - Gavroche
CAMBODGE - TOURISME: Kampot, sanctuaire cambodgien bientôt défiguré - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Plus question de faire peur aux étrangers avec la Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : une halte à Prachuap Khiri Khan - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME - Koh Kret, une bouffée d’air ! - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
08/12/2020
Lieu: télétravail
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - LIVRE: «Mogok», le roman qui raconte les entrailles birmanes et...parisiennes
BIRMANIE - LIVRE: Rohingyas, de la fable à la réalité
BIRMANIE - ÉCONOMIE: Tableau de bord économique birman au début décembre 2020
BIRMANIE - HISTOIRE: L'université de Rangoon a 100 ans, et célèbre le symbole du paon
BIRMANIE - HISTOIRE: Il y a dix-huit ans, la mort du Maréchal Ne Win
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - POLITIQUE: Le Funcinpec tente de renaitre de ses cendres autour du prince Ranariddh
CAMBODGE - JOURNALISME: Comprendre l'actualité du royaume avec Ate Hoestra
CAMBODGE - JUSTICE: L'épuration politique se joue dans les tribunaux cambodgiens
CAMBODGE - EUROPE: L'aide au développement, malgré les sanctions
CAMBODGE - LIVRE : « Mémoire d'une guerre oubliée », le testament jamais publié de l'ancien chef d'état-major de Lon Nol !
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14