Siriwat Khamsap | Gavroche | 14/10/2020
Culture / Actu  

BANGKOK - CULTURE : Musée du Bangkokois, le quotidien à Bangkok dans les années 40

Situé dans le quartier de Bangrak à Bangkok, le Bangkokian Museum (ou Bangkok Folk Museum) expose d’anciens objets du quotidien de la famille Suravadee et retrace en même temps l’histoire d’un quartier et d’une ville. Ce lieu unique a pour but de faire découvrir aux visiteurs comment vivait une famille de la classe moyenne thaïlandaise dans les années 40-50.

C’est un havre de paix, une sorte de jardin secret, caché dans le soï 43 de Charoenkrung.

Un espace verdoyant, planté d’arbres imposants, devant une grande maison en bois de style européen surmontée d’un toit en croupe. Des visiteurs passent, se promènent en s’imprégnant de l’atmosphère paisible.

La première maison juste en face du jardin a l’aspect d’une vieille demeure de famille bien préservée.

Seule une pancarte « veuillez ôter vos chaussures » trahit cette impression et révèle qu’il s’agit d’un musée.


Ce mobilier à la fois simple et élégant a servi à plusieurs générations de la famille Surawadee (photo Siriwat Khamsap/Gavroche)


Disposés autour du parquet ciré, les objets du quotidien d’une vieille et vénérable famille.

Un gramophone est installé près du mur, avec un disque et même une boîte d’aiguilles de rechange posée dessus.

Dans la salle à manger, des assiettes et couverts sont disposés sur une table, le tout mis sous verre. Un vieux piano et son tabouret usé se dressent dans un coin de la salle.

Le musée regroupe trois maisons. Classées depuis octobre 2004 au patrimoine culturel de la ville de Bangkok, elles appartenaient autrefois à Waraporn Suravadee, ancienne professeur du département de biologie de l’université Srinakharinwirot et présidente de l’association Insat-Sa-ang.

La professeure en a fait don à la Bangkok Metropolitan Administration (BMA), à condition qu’elle puisse y vivre et s’en occuper. Waraporn, décédée en janvier dernier à l’âge de 81 ans, l’avait reçue comme héritage de sa mère, Sa-ang Suravadee dont la fondation porte le nom. 

Elle décida par la suite d’en faire un musée, avec pour objectif d’exposer les objets ayant appartenu à sa famille, pour montrer à quoi ressemblait le quotidien des gens ordinaire au sortir de la Seconde Guerre mondiale.

Une atmosphère qui n’est pas sans rappeler ces quelques sites fameux de la capitale, encore embrumés dans les vapeurs du passé, comme la villa Chakrabongse, près du Grand Palais, au même aspect architectural inspiré de l’Occident.

Les objets du musée du Bangkokois ne sont que de simples instruments et outils de la vie quotidienne de l’époque. Ils sont exposés en vitrine, ou mis en scène comme s’ils étaient encore utilisés aujourd’hui.

Ces scènes domestiques, ces objets anciens veulent raconter une histoire. 


Le troisième bâtiment regroupe des objets usuels d'une époque révolue (photo Siriwat Khamsap/Gavroche)


Le « quartier de l’amour » (Bangrak, en thaï), où se trouve le musée, accueillait autrefois des bateaux de marchandises du monde entier circulant sur le Chao Praya.

Différentes communautés ethniques s’y côtoyaient, avec une multitude de cultures et de langues différentes.

A l’époque des rois Rama V et Rama VI, les aristocrates thaïlandais commençaient à s’installer à Silom.

Des écoles catholiques et protestantes, ainsi que des hôpitaux s’y construisaient du fait des nombreux missionnaires venus prêcher et aider la communauté.

Cette époque était ce que l’on pourrait qualifier une période d’occidentalisation de la Thaïlande, notamment dans la haute société.

Ainsi, il était courant que les bourgeois thaïlandais aient ce goût de la culture occidentale, considérée comme plus avancée.

Cependant, même dans les plus hautes sphères, nombre d’entre eux resteront fidèles aux vieilles coutumes et traditions, comme on peut le remarquer avec la « Kukrit House » sur Suan Plu, qui regroupe des pavillons traditionnels thaïlandais ayant appartenus à l’ancien Premier ministre Kukrit Pramoj. 

Le foyer que l’on peut apercevoir dès l’entrée du musée était la maison de Sa-ang Suravadee. Bâtie en 1937, elle hébergeait toute la famille Suravadee et présente un style architectural occidental.

Le second bâtiment a été déplacé de son emplacement d’origine, à Thung Mahamek.

Construite en 1929, cette deuxième maison était à l’origine prévue pour abriter la clinique du docteur Francis Christian, le premier mari de Sa-ang Suravadee.

Celui-ci étant décédé avant la fin de la construction, la maison a été mise en location. Après que Waraporn eut reçu la propriété en héritage, elle décida de vendre le terrain et de garder la maison qu’elle fera démonter puis reconstruire à l’emplacement actuel du musée.

Au second étage se trouve la chambre du docteur Francis Christian avec son buste sculpté par le fameux sculpteur Silpa Bhirasri (de son nom italien Corrado Feroci), auteur de nombreuses œuvres dont le célèbre Democracy Monument et la statue équestre du roi Taksin le Grand.


Des meubles incrustés de nacre contiennent des céramiques ayant appartenue à la famille Surawadee (photo Sirawat Khamsap/Gavroche)

Le dernier bâtiment expose un mélange d’objets de collections, notamment des timbres, des billets et des pièces anciennes, ainsi que des ustensiles de cuisine.
On peut aussi voir de vieilles valises en cuir et des jouets, et même des boîtes de biscuits et des panneaux publicitaires.
Au second étage, une exposition décrit l’histoire du quartier de Bangrak et son évolution à travers le temps. 

Un projet de construction d’un immeuble sur un terrain voisin du musée inquiéta Waraporn, qui craignait que le bâtiment gâche le paysage.

Dans un premier temps, la professeure essaya de convaincre Sukhumbhand Paribatra, à l’époque gouverneur de Bangkok, d’acheter cette parcelle de terrain et de l’offrir au musée.

La demande a été rejetée car selon Sasiwimon Petharat, conservatrice du musée, « la Ville de Bangkok n’avait pas les moyens de l’acheter ». 

Finalement, elle décida d’acheter le terrain où l’immeuble devait être construit et versa une caution de 30 millions de bahts, en utilisant des fonds de son association, et lança un appel aux dons pour les dix millions restants.

L’information se propagea rapidement à travers les réseaux sociaux et de nombreux journaux, et quatorze jours suffirent pour récolter la somme. Cela permit d’agrandir l’espace du musée en y ajoutant un parking bien utile, pouvant aussi servir à accueillir des petites manifestations.


Conservatrice du musée jusqu'à sa mort accidentelle à 81 ans. Waraporn Suravadee apparaissait aux visiteurs toujours souriante, comme ici lorsqu'elle reçu une journaliste de Gavroche en 2014 (photo M.H./Gavroche)


Le 15 janvier 2017, Warabhorn chuta du second étage de la maison et succomba à ses blessures dix jours plus tard.

La triste nouvelle circula sur les réseaux sociaux, avec une photo de Waraporn souriante et pleine de bienveillance.

A présent, le musée, désormais sous l’égide de l’administration du district de Bangrak, attire près de 1700 visiteurs par mois et restera pour toujours cette ancienne maison, reflet d’une époque disparue.

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

Siriwat Khamsap


A Lire Aussi
BANGKOK - CULTURE: Retrouvez la biennale des arts de Bangkok en vidéo
THAÏLANDE - JUSTICE : Netflix accueille Charles Sobhraj, le «serpent» de Bangkok
THAÏLANDE - CULTURE : L'art au paradis, un joyeux musée en trois dimensions
THAÏLANDE - CINÉMA: Le royaume sur grand écran c'est.... « Bangkok Nites » du cinéaste japonais Katsuya Tomita
THAÏLANDE - FRANCE : «Lady Bar», le film qui manquait pour comprendre l'envers du Siam
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 18/01



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: A Pattaya, fermeture à tous les étages - Gavroche
MALAISIE - CORONAVIRUS: Retour drastique au «lockdown» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le soutien économique, doctrine du gouvernement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 18 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 15 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
INDONÉSIE - BALI: Les hôtels exigent davantage d'aide - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME Ce que fait TAT pour continuer d'attirer les visiteurs étrangers - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Suvanarbhumi, l'aéroport vide qui continue de grandir - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: L'heure de réouverture du pays sonnera fin 2021 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
PHILIPPINES - TOURISME : Un pays aux mille paysages - Gavroche
CAMBODGE - TOURISME: Kampot, sanctuaire cambodgien bientôt défiguré - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Plus question de faire peur aux étrangers avec la Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : une halte à Prachuap Khiri Khan - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME - Koh Kret, une bouffée d’air ! - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
08/12/2020
Lieu: télétravail
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - LIVRE: «Mogok», le roman qui raconte les entrailles birmanes et...parisiennes
BIRMANIE - LIVRE: Rohingyas, de la fable à la réalité
BIRMANIE - ÉCONOMIE: Tableau de bord économique birman au début décembre 2020
BIRMANIE - HISTOIRE: L'université de Rangoon a 100 ans, et célèbre le symbole du paon
BIRMANIE - HISTOIRE: Il y a dix-huit ans, la mort du Maréchal Ne Win
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - POLITIQUE: Le Funcinpec tente de renaitre de ses cendres autour du prince Ranariddh
CAMBODGE - JOURNALISME: Comprendre l'actualité du royaume avec Ate Hoestra
CAMBODGE - JUSTICE: L'épuration politique se joue dans les tribunaux cambodgiens
CAMBODGE - EUROPE: L'aide au développement, malgré les sanctions
CAMBODGE - LIVRE : « Mémoire d'une guerre oubliée », le testament jamais publié de l'ancien chef d'état-major de Lon Nol !
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14