Patrice Montagu-Williams | Gavroche | 01/02/2020
Livres / Actu  

GAVROCHE - ROMAN: Retrouvez l'épisode 4 de «Mamasan»

L'épidémie de coronavirus qui déferle depuis la mi janvier sur l'Asie du sud est a perturbé la publication de notre roman-feuilleton «Mamasan». Toutes nos excuses, mais la prime va à l'actualité, surtout lorsqu'elle concerne directement la communauté française et les voyageurs en provenance de France. Heureusement, le commissaire Boris Samarcande veille au grain. Il poursuit son enquête après la découverte macabre de cadavres asiatiques dans son quartier parisien fétiche. De Paname à Bangkok, suivez les traces de «Mamasan»...

«Mamasan», épisode 4: Les fantômes de l'hôpital Necker

L'intrigue:Suite à une découverte macabre dans une ambulance abandonnée, près du boulevard Barbès, à Paris, le commissaire principal du XVIIIe arrondissement, Boris Samarcande, lance une enquête. Elle conduira cet irréductible Montmartrois à quitter son confort parisien et à se rendre en Thaïlande puis en Birmanie où, avec la complicité d’une ancienne prostituée devenue tenancière de bordel puis agent secret, Mamasan, il devra affronter une réalité sordide faite de trafic d’êtres humains et d’animaux protégés.

Rappel de l’épisode 3 :selon la Police de l’Air et des Frontières, trois individus, dont le signalement pourrait correspondre à celui des trois corps découverts dans une ambulance abandonnée à Paris, sont bien arrivés quelques jours plus tôt à l’aéroport Charles-De-Gaulle, en provenance de Bangkok.

Épisode 4 :

Assis derrière son bureau, Samarcande regardait la couverture orange du bouquin que son copain L’Émir, libraire aux Abbesses, lui avait recommandé et qui était posé devant lui. C’était « Un dernier verre au bar sans nom », de Don Carpenter. Le livre, où l’alcool coulait à flots, était le chant du cygne de la « love generation ». L’auteur s’était, d’ailleurs, donné la mort avant de le terminer.

— Tu lis trop, Boris, lui avait dit le libraire. Un policier doit avoir des idées simples et lire fait douter. Tu devrais prendre exemple sur Aristide Briand qui, dit-on, n’avait lu qu’un seul bouquin toute sa vie, et le relisait sans cesse, sans dire de quel livre il s’agissait. Ses amis supposaient que c’était un roman policier qu’il avait composé dans sa jeunesse.

— Au contraire, avait répliqué le commissaire : c’est à force de douter qu’avancent les enquêtes.

Un nouveau traitement pour soigner le nanisme.

La veille, en rentrant de Charles-De-Gaulle, il avait eu longuement au téléphone la professeure en charge de L’Institut Imagine, à Necker, très choquée d’appendre ce qui était arrivé aux petits patients qu’elle attendait.

— Il nous restait deux ou trois formalités administratives à résoudre, commissaire, mais tout était prêt pour les recevoir. Nous disposons, à l’Institut, d’un bâtiment entièrement dédié aux maladies génétiques équipé de plates-formes pour la génomique, la bio-informatique, le tri cellulaire, l’imagerie cellulaire et moléculaire, l’histologie, la banque ADN, les cellules iPS et la transgenèse. L’achondroplasie, forme la plus fréquente de chondrodysplasie, est une maladie constitutionnelle de l’os entraînant un raccourcissement de la racine des membres. Sa cause est la mutation d’un gène. Or, un laboratoire californien a développé un nouveau traitement. Il s’agit d’une nouvelle molécule, la Vosorotide, que l’on injecte quotidiennement et qui a permis d’augmenter la taille de la cinquantaine d’enfants de cinq à quatorze ans, sur lesquels des chercheurs américains se sont livrés à une expérimentation pendant quarante-deux mois, de près de neuf centimètres ! C’est ce traitement que nous voulions appliquer à ces petits birmans. L’affaire a été très compliquée à monter, vous l’imaginez : ces adolescents venaient d’une tribu Ann isolée vivant dans l’état Shan, dans le nord de la Birmanie. Il a fallu que nous passions par une ONG que nous ne connaissions pas, mais qui était seule apparemment habilitée à agir dans cette région tenue par la guérilla. Leurs caractéristiques génétiques, un nanisme héréditaire très particulier, se prêtaient parfaitement, d’après ce que nous savions, aux expériences que nous souhaitions mener. Non seulement, ils verraient leur handicap réduit, mais ils en feraient profiter toutes les victimes de cette malformation et, croyez-moi, commissaire, elles sont nombreuses de par le monde !

L’affaire des trois nains.

Il est venu tout seul au commissariat, sans que les flics soient obligés d’aller le décrocher de son perchoir. Le commissaire, qui s’apprêtait à se rendre à l’Institut Médico-Légal, l’a reçu tout de suite. Il faut dire que le scandale était sorti la veille dans les médias qui ne parlaient plus que de « L’affaire des trois nains ». Quand on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent, faut faire monter la sauce. Les politiques aussi s’étaient déchaînés : à gauche, on avait parlé d’exploitation scandaleuse de la misère du Tiers-Monde et, à l’extrême droite, on avait ressorti l’habituelle ritournelle de l’invasion du pays par les immigrés : quel besoin avions-nous de soigner des nains birmans dans nos hôpitaux alors que ceux-ci étaient déjà en situation d’urgence absolue ?

Ce qui est formidable, avec tous ces gens-là, pensait le commissaire, c’est que l’on sait ce qu’ils vont dire avant qu’ils ne parlent : réciter, ça leur évite de penser.

Le rat musqué

Le Rat Musqué n’habitait plus rue Dejean, mais n’avait pas quitté pour autant la Goutte d’Or. Il vivait à présent Villa Poissonnière où il croisait souvent Chloé Mons, la femme du chanteur Alain Bashung.

Ce n’est plus le même homme, pense le commissaire en regardant le vieux truand, assis face à lui, tandis qu’une phrase de la célèbre romancière britannique P.D James, « La vieillesse nous transforme tous en caricatures », lui revient à l’esprit.

L’ancien gangster confirme qu’il était bien allé chercher les gosses à l’aéroport Charles-De-Gaulle avec un géant d’origine asiatique aux grandes oreilles qu’il ne connaissait pas et qui l’avait contacté en lui proposant, contre cinq cents euros, de conduire une ambulance.

— Faut dire que j’ai un permis validé pour la conduite de véhicules de secours par la Préfecture, commissaire, précise Le Rat Musqué. Le type m’avait dit de garer l’ambulance près de chez moi et d’attendre son appel. Il me préviendrait quand il faudrait aller à Necker. Il restait un problème administratif à régler avec l’hôpital qui ne devrait prendre que quelques heures. Dans la soirée, il m’a appelé : les gens de Necker allaient s’occuper de tout avec lui. Il disposait d’un double des clefs et n’avait plus besoin de mes services. Il m’a juste demandé où était garé le véhicule. Je n’ai pas posé de questions. Ce n’est pas mon genre, comme vous savez. Depuis, je ne suis pas sorti de chez moi et je n’ai donc pas vu que l’ambulance n’avait pas bougé. Et quand j’ai entendu la nouvelle à la radio, j’ai eu un choc. Vous pensez : des gosses qu’on a laissé crever de faim et de soif ! De mon temps, on n’aurait jamais fait un truc aussi dégueulasse, commissaire…

La suite, bientôt,  dans l'épisode 5...

Retrouvez ici les épisodes précédents de «Mamasan»:

Retrouvez ici l'épisode 1 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 2 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 3 de «Mamasan».

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
GAVROCHE - ROMAN: Dans nos archives «La fille qui aimait les nuages», épisode 6
FRANCE - HISTOIRE: Michel Hermann, notre chroniqueur Thaïlandais raconte «La maison Mitterrand»
GAVROCHE - ROMAN: Dans nos archives «La fille qui aimait les nuages», épisode 5
CAMBODGE - LIVRE: Le dernier roi d'Angkor
GAVROCHE: ROMAN: Dans nos archives «La fille qui aimait les nuages» l'épisode 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 25/05



Coronavirus
ASIE - FRANCE: Vous êtes de retour en France ? La «quatorzaine» volontaire, casse-tête sanitaire est exigée à partir de ce lundi 25 mai - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 24 mai - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: L’État birman prévoit de consacrer 3% de son PIB à la relance de l'économie - Gavroche
THAÏLANDE - FRANCE: Thai Airways a rapatrié le 18 mai les thaïlandais venus de France en vol cargo - Gavroche
THAÏLANDE - CONSOMMATION: «Thai Channa», l'application web qui permet aux magasins de gérer leurs clients - Gavroche
THAÏLANDE - COVID 19: Ce qu'il faut savoir avant de retourner au massage - Gavroche
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Les entreprises affectées par l'épidémie bénéficieront d'exemptions de charges et de taxes - Gavroche
THAÏLANDE - CULTURE : Les scènes d'amour lors des tournages de films seront désormais censurées pour cause de Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Bangkok Airways, la compagnie aérienne privée qui défie le Covid - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les chinois et les sud-coréens ne sont plus considérés comme des voyageurs «à risques» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 30 juin, nouvelle date pour la fin de l'état d'urgence dans le royaume ? - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 17 mai - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Fin des cas de Covid 19 dans les hôpitaux cambodgiens - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Pour les français du royaume, l'accès à la télémédecine vanté par l'Ambassade - Ambassade de France au Cambodge
CAMBODGE - FRANCE: Ces français qui affirment vivre de plus en plus mal dans l'ex royaume d'Angkor - francaisaletranger.com
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 17 mai, le royaume retrouvera le sourire après le Covid - Gavroche
PHUKET - AVIATION: Contre-ordre de dernière minute, l'aéroport de Phuket restera fermé - Gavroche
PHUKET - AVIATION: L'aéroport de Phuket est de nouveau opérationnel - Gavroche
ASIE - CORONAVIRUS: La santé publique, un défi à relever pour l'Asie du sud est selon l'ONU - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le royaume sera-t-il le grand perdant économique de l'épidémie ? - Asia Sentinel
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - HISTOIRE: Les «chemises rouges», un épisode à garder en mémoire pour comprendre le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: La mémoire des «chemises rouges», ce douloureux fantôme thaïlandais - Gavroche
THAÏLANDE - DIPLOMATIE: Que se passe t'il entre la Thaïlande et l'Allemagne ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: TrueVision, le fournisseur internet qui traque les informations anti-monarchie - Gavroche
ASIE DU SUD EST - GÉOPOLITIQUE: La diplomatie des gardes-côtes, l'autre versant de l'ASEAN - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le parti de l'avenir devient le parti du Mouvement - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
BIRMANIE - TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes - Gavroche Magazine
ASIE DU SUD EST - TOURISME: Réinventer le voyage, une urgence économique - Asia Sentinel
VIETNAM - TOURISME : Hanoï l'envoûtante - Gavroche magazine
INDONÉSIE - TOURISME: A Bali, le retour à la normale touristique est prévu en octobre - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les chinois et les sud-coréens ne sont plus considérés comme des voyageurs «à risques» - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - HISTOIRE: La révolution karen, plongée dans la rébellion d'un peuple
BIRMANIE - TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes
BIRMANIE - TRADITION : Sous l’empire des signes
BIRMANIE - DROITS DE L'HOMME: Thomas H. Andrews, nouveau rapporteur spécial de l'ONU
BIRMANIE - TOURISME : Sagaing, un site chargé de légendes et d’histoires
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - LIVRE: Le dernier roi d'Angkor
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Les entreprises affectées par l'épidémie bénéficieront d'exemptions de charges et de taxes
CAMBODGE - FINANCE: Le blanchiment d'argent, plaie du Royaume selon l'Union européenne
CAMBODGE - RÉCIT : Angkor Cathédrale de lumière
ASIE - CORONAVIRUS: Les secrets de l'hémoglobine E, ce possible rempart contre le Covid 19
la-petite-ecole
crown-relocations
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14