Philippe Bergues | Gavroche | 01/03/2020
Politique / Actu  

THAÏLANDE - POLITIQUE: La démocratie Thaïlandaise est-elle dissoute avec le «Future Forward Party» ?

Non contente d’avoir gardé le pouvoir sous une forme de « démocrature » après les élections controversées de mars 2019, l’oligarchie militaro-monarchiste semble avoir décrété une tolérance zéro à l’égard de toute forme d’opposition frontale. La preuve ? La dissolution par la Cour constitutionnelle, le 21 février, du parti de l'avenir (Future Forward Party), gifle adressée à ses sept millions d’électeurs. Un nouveau coup d’État judiciaire soutenus par les gagnants du système, dans l’une des sociétés les plus inégalitaires au monde ? Les réponses de notre expert Philippe Bergues.

Nous publions ici une chronique de Philippe Bergues 

Ayant ferraillé avec bravoure en multipliant les propositions au Parlement, les députés du «parti de l’Avenir» ont-ils finalement été victimes des orientations qu’ils défendaient, en particulier la démilitarisation de la vie politique thaïlandaise ? Gavroche, à juste titre, a réaffirmé dans un article précédent que la décision de la Cour Constitutionnelle de dissoudre cette formation doit être acceptée. Les magistrats, saisis d'une plainte sur le financement problématique du parti par son leader, Thanathorn Juangroongruangkit, ont dit le droit. Mais les conséquences et l'arrière plan de cette décision peuvent en revanche être commentés. 

Une de nos précédentes analyses expliquait que le chef de l’armée royale, le général Apirat ne supportait plus la ligne considérée comme exaspérante du «Future Forward Party», dont il assimilait les visées politiques à celle « des communistes et des gauchistes ». La  rapidité avec laquelle Thanathorn, leader de cette formation soutenue par la jeunesse urbaine thaïlandaise, a critiqué l'armée après la tragédie de Korat a sans doute accru cette animosité. La perception négative de son parti auprès du système judiciaire très conservateur s'est retrouvée accrue.

Proximité des dates

Ajoutons aussi, pour bien comprendre le contexte de la dissolution du parti de l'Avenir, la proximité entre la date de la décision de la Cour constitutionnelle et celle du débat à la Chambre basse sur la motion de censure visant le Premier ministre Prayuth Chan-ocha, son second, Prawit Wongsuwan et trois de ses ministres. Frappé de dissolution le 21 février, et décapité par l'interdiction faite à dix de ses dirigeants d'exercer une activité politique pendant dix ans,  le Future Forward Party n’a donc pas eu voix au chapitre lors du débat parlementaire.

De nombreuses chancelleries (Union Européenne, États-Unis, Australie…) se sont inquiétées publiquement et officiellement de ce très grave recul démocratique en Thaïlande de même que les ONG défenseurs des droits humains parmi lesquelles Amnesty International, Human Rights Watch ou FORSEA (Forces of Renawal for South East Asia). Mais soyons réalistes: cette « diplomatie des mots » -si justes soient-ils- qui condamne l’évolution politique présente ne ramènera pas le défunt parti et ses membres du bannissement prononcé. Le précédent de 2014 montre que la junte militaire (ou NPCO) installée au pouvoir après le coup d'Etat s'est vite affranchie des remontrances occidentales et des relations commerciales en berne pour conserver l’intégralité de la gouvernance et renforcer ses prérogatives.

Quelles conséquences de l’interdiction du parti de l’Avenir ?

Une fois le verdict de la Cour constitutionnelle prononcé, Thanathorn Juangroongruangkit a immédiatement déclaré que le combat continuerait sous deux formes, celui d’un nouveau parti politique, « l’Ordre pour un Nouvel Avenir » censé regrouper les 69 députés de ses troupes restant au Parlement et un nouveau mouvement social englobant la société civile qui poursuivrait ses missions en mettant les priorités sur l’éducation et un environnement plus sain.

Popularité intacte

Thanathorn, Piyabutr Saengkanokkul et Pannika Wannich, les têtes pensantes du FFP ont vite pu mesurer que leur popularité demeurait intacte auprès de la jeunesse et des étudiants comme l’attestent les flashmobs et protestations déclenchées depuis une bonne semaine dans les universités bangkokoises et provinciales. Cette nouvelle génération, parfaitement aguerrie à l’utilisation des réseaux sociaux, n’est pas prête à accepter les modus operandi de l’establishment et souhaite protéger ceux qu’elle a plébiscités dans les urnes. Ces très fortes mobilisations, sans précédent en nombre depuis les manifestations des Chemises rouges en 2010, qui demeurent pacifistes, commencent à faire peur au gouvernement Prayuth et aux cercles proches de la monarchie en ce sens que ces derniers mesurent le fossé qui les sépare des aspirations de cette nouvelle génération.

Ce combat générationnel pourrait devenir néfaste pour Prayuth et son gouvernement qui voient les crises se succéder les unes aux autres, de la croissance économique en net ralentissement aux chiffres du tourisme en berne avec le coronavirus et un face à face tendu avec ces Millenials pourrait être contre-productif pour l’avenir. De plus, contrairement aux partisans de Thaksin, sociologiquement issus des classes modestes ouvrières ou paysannes et géographiquement en majorité du Nord-Est (Isaan), cette jeunesse est en majorité urbanisée et socialement plutôt privilégiée avec ce paradoxe que certains de leurs parents ont soutenu le régime militaire de Prayuth et son parti avatar, le Palang Pracharat.

Opposition de générations

Une telle opposition de générations est inédite en Thaïlande, ce qui rend incertain le dénouement de ce mouvement sociétal d’autant que jusqu’à maintenant, il est resté confiné dans les enceintes universitaires ; aux slogans de dégagisme visant la Cour constitutionnelle, Prayuth, Prawit et leurs acolytes, quelques voix s’enhardissent pour critiquer la monarchie ce qui a provoqué récemment une mise en garde de la police prévenant de l’interdiction de tout commentaire négatif à propos l’institution « révérée ». Néanmoins, le hashtag #SWStandwithdemocracy sur Twitter, les trois doigts levés de la résistance à la dictature à la façon du film Twilight et la chanson « Do you hear the people sing ? » déjà utilisée dans la révolte à Hong Kong sur l’air de la comédie musicale Les misérables s’amplifient ce qui laisse à penser que la contestation étudiante et de la jeunesse ne sera pas qu’un feu de paille.

Ira-t-elle jusqu’à agglomérer d’autre composantes sociales comme les syndicats et les classes défavorisées pour créer un plus vaste mouvement social « capable de lutter pour détruire l’ordre établi en Thaïlande » comme le réclame l’un des exilés les plus célèbres et les plus revendicatifs, établi à Londres, Giles Ji Ungpakorn, ancien professeur de sciences politiques à l’université de Chulalongkorn et marxiste assumé ? Le sort de la fragile démocratie thaïlandaise dépend aujourd'hui de ces différentes équations.

Philippe Bergues
Diplômé de l’Institut Français de Géopolitique – Paris 8
Professeur de lycée d’histoire-géographie

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
THAÏLANDE - HISTOIRE: Les «chemises rouges», un épisode à garder en mémoire pour comprendre le royaume
THAÏLANDE - POLITIQUE: La mémoire des «chemises rouges», ce douloureux fantôme thaïlandais
THAÏLANDE - DIPLOMATIE: Que se passe t'il entre la Thaïlande et l'Allemagne ?
THAÏLANDE - POLITIQUE: TrueVision, le fournisseur internet qui traque les informations anti-monarchie
ASIE DU SUD EST - GÉOPOLITIQUE: La diplomatie des gardes-côtes, l'autre versant de l'ASEAN
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(5)
FAUT VOIR 2020-03-02 00:00:00
Il faut toujours commencer par balayer devant sa porte
C'est l'hôpital qui se moque de la charité. La démocratie à la française a de démocratique que le nom. L'expression au quotidien de celle-ci se traduit différemment qu'en Asie mais pas de façon plus vertueuse. Je trouve à ce sujet que l'Asie tente depuis quelques années de copier sur ce plan les modèles "Farangs". Sur le plan financier en gardant les proportions de richesse, la dite démocratie coûte beaucoup plus cher au français si l'on intègre son pendant qui est le thème de la corruption, sauf qu'en France, elle est décrétée légale pour couper court à toute critique. Je ne valide pas plus ce qui se fait en Thaïlande en particulier comme en Asie en général, mais, refaire le match qu'en il est finit ouvre la porte à tout ce que l'on veut avec facilité, et, la critique des autres est facile quand on refuse de se regarder soi-même dans la glace pour savoir qui nous sommes et ce que nous faisons. En résumé pour les âmes sensibles qui n'aiment pas appeler un chat un chat, je dirai que tout cela sont les deux faces de la même pièce dénommée "gouvernance démocratique par aspiration autocratique". Un exemple parmi des milliers en France : confondre l'égalitarisme avec l'égalité n'est déjà pas que je sache la forme la plus respectueuse et vertueuse de la démocratie. La France s'est pourtant faite la championne toutes catégories de ce facteur.
Yo H. 2020-03-01 11:15:48
La démocratie n'existe plus...
La démocratie n'existe plus depuis le putsch des militaires et il n'est même pas certains qu'elle ait existé un jour tant la corruption et les inégalités ont toujours été flagrantes dans ce pays et volontairement entretenue par une caste de nantis proches des différents pouvoirs qui ce sont succédé...
Mick S. 2020-03-01 11:15:32
Pas plus démocrate que la France...
Pas plus démocrate que la France lol...
Raphael T. 2020-03-01 11:15:02
La Démocratie a-t-elle déjà existé en Thaïlande?
Au delà des apparences avec des élections truquées, la Démocratie a-t-elle déjà existé en Thaïlande? Ce modèle n’est sans doute pas transposable dans cette société féodale. Donc qu’ils arrêtent de prétendre et d’en parler, ce sera plus cohérent.
Patrice C. 2020-03-01 11:14:35
Le comble de la « démocratie » :
Le comble de la « démocratie » à la sauce pimentée serait que Apirat fasse un coup d’état pour renverser Prayut! PS: attention Gavroche, vous allez finir par être accusé de média marxiste-leniniste 😂
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 25/05



Coronavirus
ASIE - FRANCE: Vous êtes de retour en France ? La «quatorzaine» volontaire, casse-tête sanitaire est exigée à partir de ce lundi 25 mai - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 24 mai - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: L’État birman prévoit de consacrer 3% de son PIB à la relance de l'économie - Gavroche
THAÏLANDE - FRANCE: Thai Airways a rapatrié le 18 mai les thaïlandais venus de France en vol cargo - Gavroche
THAÏLANDE - CONSOMMATION: «Thai Channa», l'application web qui permet aux magasins de gérer leurs clients - Gavroche
THAÏLANDE - COVID 19: Ce qu'il faut savoir avant de retourner au massage - Gavroche
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Les entreprises affectées par l'épidémie bénéficieront d'exemptions de charges et de taxes - Gavroche
THAÏLANDE - CULTURE : Les scènes d'amour lors des tournages de films seront désormais censurées pour cause de Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Bangkok Airways, la compagnie aérienne privée qui défie le Covid - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les chinois et les sud-coréens ne sont plus considérés comme des voyageurs «à risques» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 30 juin, nouvelle date pour la fin de l'état d'urgence dans le royaume ? - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 17 mai - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Fin des cas de Covid 19 dans les hôpitaux cambodgiens - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Pour les français du royaume, l'accès à la télémédecine vanté par l'Ambassade - Ambassade de France au Cambodge
CAMBODGE - FRANCE: Ces français qui affirment vivre de plus en plus mal dans l'ex royaume d'Angkor - francaisaletranger.com
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 17 mai, le royaume retrouvera le sourire après le Covid - Gavroche
PHUKET - AVIATION: Contre-ordre de dernière minute, l'aéroport de Phuket restera fermé - Gavroche
PHUKET - AVIATION: L'aéroport de Phuket est de nouveau opérationnel - Gavroche
ASIE - CORONAVIRUS: La santé publique, un défi à relever pour l'Asie du sud est selon l'ONU - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le royaume sera-t-il le grand perdant économique de l'épidémie ? - Asia Sentinel
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - HISTOIRE: Les «chemises rouges», un épisode à garder en mémoire pour comprendre le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: La mémoire des «chemises rouges», ce douloureux fantôme thaïlandais - Gavroche
THAÏLANDE - DIPLOMATIE: Que se passe t'il entre la Thaïlande et l'Allemagne ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: TrueVision, le fournisseur internet qui traque les informations anti-monarchie - Gavroche
ASIE DU SUD EST - GÉOPOLITIQUE: La diplomatie des gardes-côtes, l'autre versant de l'ASEAN - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le parti de l'avenir devient le parti du Mouvement - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
BIRMANIE - TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes - Gavroche Magazine
ASIE DU SUD EST - TOURISME: Réinventer le voyage, une urgence économique - Asia Sentinel
VIETNAM - TOURISME : Hanoï l'envoûtante - Gavroche magazine
INDONÉSIE - TOURISME: A Bali, le retour à la normale touristique est prévu en octobre - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les chinois et les sud-coréens ne sont plus considérés comme des voyageurs «à risques» - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - HISTOIRE: La révolution karen, plongée dans la rébellion d'un peuple
BIRMANIE - TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes
BIRMANIE - TRADITION : Sous l’empire des signes
BIRMANIE - DROITS DE L'HOMME: Thomas H. Andrews, nouveau rapporteur spécial de l'ONU
BIRMANIE - TOURISME : Sagaing, un site chargé de légendes et d’histoires
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - LIVRE: Le dernier roi d'Angkor
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Les entreprises affectées par l'épidémie bénéficieront d'exemptions de charges et de taxes
CAMBODGE - FINANCE: Le blanchiment d'argent, plaie du Royaume selon l'Union européenne
CAMBODGE - RÉCIT : Angkor Cathédrale de lumière
ASIE - CORONAVIRUS: Les secrets de l'hémoglobine E, ce possible rempart contre le Covid 19
la-petite-ecole
crown-relocations
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14