Michèle Jullian | Gavroche | 19/11/2020
Société / Actu  

THAÏLANDE - SOCIÉTÉ : un mariage karen à Mae Hong Son

Aim et Us se sont mariés à Baan Kong Kha, village de montagne de l’ethnie Karen Sgaw près de Mae Sariang, dans la province de Mae Hong Son. Us est thaï, mais les amoureux ont décidé de célébrer leur union selon les traditions karens. Plongez dans les préparatifs de ce jour mémorable...

Traditionnellement, les Karens se marient au sein de leur propre groupe (Karen Sgaw, Pwo, Kayan ou Padaung), la famille étant le fondement de leur identité, mais un zeste de modernité semble souffler sur la communauté de Baan Kong Kha car une Karen Sgaw va unir sa vie à un Thaïlandais. Pourquoi cet ostracisme de la part des Karens ?

Les Thaïlandais ont la réputation de ne pas être fidèles et d’avoir des « mia noï » (maîtresses entretenues) et les Birmans seraient violents avec leurs épouses.

« Pour nous Karens, le mariage est un engagement à vie, nous sommes strictement monogames et les relations hors mariage sont sérieusement condamnées par la communauté, jusqu'à l’exclusion du village parfois », m’explique le phou yaï (chef du village) qui nous accueille en maître de cérémonie, aidé par toute la communauté. Le mariage c’est l’affaire de tous, un moment de bonheur partagé… tout comme l’alcool de riz !

Préparatifs
Derrière la maison, les hommes préparent le « lapp », viande fraîche de buffle mêlée aux herbes et au chili. « Une nourriture qui porte chance et que les Thaïlandais appellent « chock lapp » me dit An Sarot. Les femmes préparent les autres plats à base de porc, de poulet et de légumes. Aim m’entraîne par la main jusqu’au deuxième étage de la maison. Elle va se maquiller et revêtir la tenue blanche traditionnelle que portent toutes les jeunes filles karen jusqu'au jour de leur mariage : la cha wa.

« J’ai 27 ans, mon futur mari, 28. Il y a quelques années, on mariait les filles entre 13 et 20 ans… Au-delà, aucun homme n’aurait été intéressé par quelqu’un d’aussi âgé ! », me confie-t-elle avec un sourire.

« Comme d’autres femmes karens aujourd’hui, je suis allée à l’université et j’ai travaillé pendant deux ans pour économiser de l’argent. Mon futur mari est enseignant comme moi. Nous nous sommes rencontrés à l’école. »

Rituels
Mariage bouddhiste/animiste célébré à la maison et coutumes mêlées : Aim, selon la tradition, verse l’eau purificatrice sur la tête des « vénérés anciens », eau dans laquelle flottent des cosses d’acacia. Jolie façon de réclamer leur indulgence pour de possibles écarts de jeunesse. Pardons et bénédictions accordés dans de grands éclats de rire. A 10 heures précises, Us, selon un timing déterminé par le shaman, arrive à l’entrée du village, point de rencontre des deux familles. Rituel de l’alcool de riz partagé et palabres dans une liesse assourdissante et déjà bien arrosée depuis 6 heures du matin.

De retour à la maison, Aim échange sa  cha wa blanche contre une tenue traditionnelle noire. Les vêtements karens et les motifs de tissage qui les ornent révèlent les différentes appartenances. Les coiffes et façons de les porter indiquent également l’identité de chaque village.

Après avoir consommé le khao ber, (soupe de riz et de légumes), les jeunes mariés reçoivent les félicitations de tous les invités. Chacun à leur tour et dans une joyeuse bousculade, ils murmurent des souhaits de bonheur et de prospérité au jeune couple tandis qu’ils attachent les petits cordons blancs autour de leurs poignets. Aim et Us sont maintenant engagés pour la vie.

Si le marié s’est plié au rituel karen, il apporte sa « note » thaïe en offrant de l’or et un « kha nam nom » (le prix du lait de la mère : en fait, une dot) à la mère de son épouse. Selon le chef du village, les Karens, dans le passé, n’exigeaient pas de dot. « Avec l’arrivée d’un beau-fils, ils espéraient une main d’œuvre supplémentaire à la maison pour les travaux agricoles. »

Cela me rappelle cette belle et terrible remarque d’une Karen rencontrée dans un autre village de montagne : « Les jeunes sont l’énergie de nos villages, mais aujourd’hui,  ils pensent à leur avenir et vont étudier et travailler à la ville. Quand on a de la chance, ils reviennent parfois les samedis et dimanches pour aider aux moissons ou récoltes ».

J’ai une passion pour les ethnies karen, sans doute parce que j’ai été amenée par le plus grand des hasards à donner des cours d’anglais à un groupe de réfugiés karens originaires de Birmanie. J’ai beaucoup appris à leur contact. Arrivés de la lointaine Mongolie il y a des siècles, ils ont fini par s’établir aux environs du XVIIIe, dans ce qui est aujourd’hui la Birmanie et la Thaïlande.

Les Karens se considèrent comme les fils de la forêt qu’ils exploitent en la respectant. Mais leur avenir est incertain car leur mode de vie est menacé par les différentes politiques forestières et environnementales du gouvernement thaïlandais. « Lorsque nos enfants partent à la ville, c’est comme s’ils étaient morts pour nous, car ils ne reviennent plus, ou alors ils ont honte de nous », me disait un autre chef de village. En ville, ils sont souvent utilisés pour des travaux méprisés par les Thaïlandais et on les rencontre sur les sites de construction où ils travaillent jour et nuit dans des conditions plus que précaires.

En accueillant un beau-fils « moderne » au sein de leur famille, les parents de Aim ne bénéficieront pas – comme par le passé – de bras supplémentaires pour les durs travaux de la terre. La dot, amassée par Us au cours de ses deux années d’enseignement, constitue donc pour eux une agréable compensation.

Et ceci compensera cela…

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

Michèle Jullian

A Lire Aussi
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier
THAÏLANDE - MONARCHIE: Première semaine d'hôpital pour la princesse Sirindhorn
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités
BANGKOK - POLLUTION: En janvier, la cité du sourire est la cité de tous les dangers
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 18/01



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: A Pattaya, fermeture à tous les étages - Gavroche
MALAISIE - CORONAVIRUS: Retour drastique au «lockdown» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le soutien économique, doctrine du gouvernement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 18 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 15 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
INDONÉSIE - BALI: Les hôtels exigent davantage d'aide - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME Ce que fait TAT pour continuer d'attirer les visiteurs étrangers - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Suvanarbhumi, l'aéroport vide qui continue de grandir - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: L'heure de réouverture du pays sonnera fin 2021 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
PHILIPPINES - TOURISME : Un pays aux mille paysages - Gavroche
CAMBODGE - TOURISME: Kampot, sanctuaire cambodgien bientôt défiguré - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Plus question de faire peur aux étrangers avec la Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : une halte à Prachuap Khiri Khan - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME - Koh Kret, une bouffée d’air ! - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
08/12/2020
Lieu: télétravail
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - LIVRE: «Mogok», le roman qui raconte les entrailles birmanes et...parisiennes
BIRMANIE - LIVRE: Rohingyas, de la fable à la réalité
BIRMANIE - ÉCONOMIE: Tableau de bord économique birman au début décembre 2020
BIRMANIE - HISTOIRE: L'université de Rangoon a 100 ans, et célèbre le symbole du paon
BIRMANIE - HISTOIRE: Il y a dix-huit ans, la mort du Maréchal Ne Win
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - POLITIQUE: Le Funcinpec tente de renaitre de ses cendres autour du prince Ranariddh
CAMBODGE - JOURNALISME: Comprendre l'actualité du royaume avec Ate Hoestra
CAMBODGE - JUSTICE: L'épuration politique se joue dans les tribunaux cambodgiens
CAMBODGE - EUROPE: L'aide au développement, malgré les sanctions
CAMBODGE - LIVRE : « Mémoire d'une guerre oubliée », le testament jamais publié de l'ancien chef d'état-major de Lon Nol !
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14