Rédaction | Gavroche | 26/11/2020
Société / Actu  

THAÏLANDE - ÉCONOMIE: Le secteur de la joaillerie thaïlandais cité par une enquête de Human Rights Watch

Selon l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch, les grandes sociétés de joaillerie ont commencé à améliorer leurs pratiques d’approvisionnement en or et en diamants, mais la plupart ne sont toujours pas en mesure de garantir aux consommateurs que leurs bijoux ne sont pas entachés d’atteintes aux droits humains.

Nous diffusons ici une information de Human Rights Watch

Le rapport de 84 pages, intitulé « Sparkling Jewels, Opaque Supply Chains: Jewelry Companies, Changing Sourcing Practices, and Covid-19 » (« Les bijoux brillent de mille feux mais l’approvisionnement reste opaque : Sociétés de joaillerie, pratiques d’acquisition et Covid-19 »), examine et classe 15 marques de joaillerie et de montres du point de vue de leurs efforts pour prévenir et combattre les atteintes aux droits humains et à l’environnement au sein de leurs chaînes d’approvisionnement en or et en diamants.

Human Rights Watch a examiné les actions entreprises par ces sociétés depuis son premier rapport sur ce sujet, publié en 2018. Même si la majorité des joaillers étudiés ont pris des mesures pour améliorer leurs pratiques, la plupart sont toujours loin de respecter les normes internationales. Le cas de la Thaïlande, plaque tournante de la joaillerie en Asie, est plusieurs fois cité.

Diamants responsables

« De nombreuses sociétés de joaillerie ont accompli des progrès pour se procurer leur or et leurs diamants de façon responsable, mais les consommateurs n’ont toujours pas suffisamment de garanties pour être assurés que leurs bijoux ne sont pas liés à des atteintes aux droits humains », a déclaré Juliane Kippenberg, directrice adjointe de la division Droits de l’enfant de Human Rights Watch. « La pandémie de Covid-19 exige encore plus de vigilance de la part des joaillers pour repérer et combattre les violations des droits humains. » 

Human Rights Watch a également évalué l’impact du Covid-19 sur les secteurs minier et joailler. Les ouvriers des mines, leurs familles et leurs communautés ont été privés de revenus là où l’activité minière s’est interrompue en raison d’un confinement. Là où l’exploitation minière s’est poursuivie, les mineurs travaillent très près les uns des autres dans des espaces fermés et parfois vivent ensemble à l’hôtel, ce qui les expose à des risques accrus. Dans certaines mines de petite échelle, le travail des enfants a augmenté, de même que l’exploitation minière illégale et le trafic de minerais.

Les Philippines dans le viseur

Des enfants travaillent dans des conditions dangereuses dans des mines d’or de petite échelle au Ghana, au Mali, aux Philippines et en Tanzanie, certains étant exposés au mercure utilisé dans le processus. Des enfants sont décédés dans des accidents survenus dans les mines.

Les fabricants de bijoux et de montres ont la responsabilité d’exercer leur devoir de diligence en matière de droits humains et d’environnement, afin de s’assurer qu’ils ne causent pas ou ne contribuent pas à des atteintes aux droits dans leurs chaînes d’approvisionnement, conformément aux Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme. Le « devoir de diligence » désigne le processus permettant à une entreprise d’identifier, prévenir, combattre et pallier les impacts sur l’environnement et les droits humains dans leurs chaînes d’approvisionnement.

15 sociétés évaluées

Prises ensemble, les 15 sociétés évaluées génèrent plus de 40 milliards USD de revenu annuel, soit environ 15 % des ventes mondiales de bijoux. Neuf sociétés ont répondu par écrit aux lettres leur demandant des informations sur leurs politiques et pratiques d’approvisionnement : Boodles, Bulgari, Cartier, Chopard, Chow Tai Fook, Pandora, Signet, Tanishq et Tiffany & Co. Six autres n’ont jamais répondu, en dépit de demandes répétées : Christ, Harry Winston, Kalyan, Mikimoto, Rolex et TBZ. Human Rights Watch a appuyé son évaluation sur les informations reçues ou bien sur celles qui sont accessibles au public.

Human Rights Watch a constaté qu’aucune des 15 sociétés ne pouvait être classée dans la catégorie « excellent », mais en a classé deux – Tiffany & Co. et Pandora – dans « avancé », en raison des mesures significatives qu’elles ont prises en faveur d’un approvisionnement responsable. Trois autres – Bulgari, Signet et Cartier – ont été classées dans « modéré », et trois – Boodles, Chopard et Harry Winston – dans « correct ». Enfin Chow Tai Fook, Christ et Tanishq ont été classées dans « faible » et les quatre dernières – Kalyan, Mikimoto, Rolex et TBZ – n’ont pas pu être classées puisqu’elles ne divulguent pas leurs pratiques d’acquisition. On constate que cinq entreprises ont obtenu un meilleur classement en 2020 qu’en 2018 : Pandora, Boodles, Chopard, Harry Winston et Tanishq.

Human Rights Watch a également évalué plusieurs initiatives plus larges, à l’échelle du secteur joailler ou multipartite, notamment celle du Responsible Jewellery Council (RJC) et l’Initiative pour l’assurance d’une extraction minière responsable (Initiative for Responsible Mining Assurance). En outre, il existe plusieurs initiatives en cours qui entendent utiliser la technologie – telles que les techniques blockchain et laser – pour garantir une traçabilité totale des diamants et des autres minerais.

Certification problématique

Cependant, la plupart des initiatives de certification manquent encore de rigueur et de transparence. Beaucoup n’exigent toujours pas de traçabilité intégrale, de transparence ni d’évaluation sérieuse de terrain de la part de leurs membres. Les audits des chaînes d’approvisionnement de la joaillerie réalisées par des tiers sont souvent effectués à distance et les résultats ne sont pas accessibles au public.

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier
THAÏLANDE - MONARCHIE: Première semaine d'hôpital pour la princesse Sirindhorn
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités
BANGKOK - POLLUTION: En janvier, la cité du sourire est la cité de tous les dangers
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 18/01



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: A Pattaya, fermeture à tous les étages - Gavroche
MALAISIE - CORONAVIRUS: Retour drastique au «lockdown» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le soutien économique, doctrine du gouvernement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 18 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 15 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
INDONÉSIE - BALI: Les hôtels exigent davantage d'aide - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME Ce que fait TAT pour continuer d'attirer les visiteurs étrangers - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Suvanarbhumi, l'aéroport vide qui continue de grandir - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: L'heure de réouverture du pays sonnera fin 2021 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
PHILIPPINES - TOURISME : Un pays aux mille paysages - Gavroche
CAMBODGE - TOURISME: Kampot, sanctuaire cambodgien bientôt défiguré - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Plus question de faire peur aux étrangers avec la Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : une halte à Prachuap Khiri Khan - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME - Koh Kret, une bouffée d’air ! - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
08/12/2020
Lieu: télétravail
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - LIVRE: «Mogok», le roman qui raconte les entrailles birmanes et...parisiennes
BIRMANIE - LIVRE: Rohingyas, de la fable à la réalité
BIRMANIE - ÉCONOMIE: Tableau de bord économique birman au début décembre 2020
BIRMANIE - HISTOIRE: L'université de Rangoon a 100 ans, et célèbre le symbole du paon
BIRMANIE - HISTOIRE: Il y a dix-huit ans, la mort du Maréchal Ne Win
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - POLITIQUE: Le Funcinpec tente de renaitre de ses cendres autour du prince Ranariddh
CAMBODGE - JOURNALISME: Comprendre l'actualité du royaume avec Ate Hoestra
CAMBODGE - JUSTICE: L'épuration politique se joue dans les tribunaux cambodgiens
CAMBODGE - EUROPE: L'aide au développement, malgré les sanctions
CAMBODGE - LIVRE : « Mémoire d'une guerre oubliée », le testament jamais publié de l'ancien chef d'état-major de Lon Nol !
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14