Redaction | Gavroche | 19/08/2019
Tourisme / Actu  

LAOS - TOURISME: Dans les nuages d'Udomxay, le toit des montagnes laotiennes

Gavroche a la chance, depuis vingt-cinq ans, d'avoir crapahuté dans la plupart des pays d'Asie du sud-est. Nous reproduisons donc régulièrement des reportages déjà parus, mais dont nous avons préalablement vérifié la pertinence et les informations. Bienvenue cette fois au Laos, dans la province montagneuse d'Oudomxay. A une heure d’avion de Vientiane, et cinq heures de route de Luang Prabang, Oudomxay, province enclavée du Nord-Ouest du Laos, ne figure que très rarement sur les circuits touristiques, à l’exception de la ville-étape de Pakbeng, au bord du Mékong. Un isolement qui permet à cette région peuplée d’ethnies minoritaires (Khamu, Lao Loum, Hmong, Akha…) de contrôler son développement touristique. Ou du moins d'essayer...
  •  
  •  

Ce reportage signé Malto C. est tiré des archives de montre mensuel «Gavroche Mag»

Ornières, éboulements, roches, boue : le 4x4 est incontournable sur les chemins qui mènent aux villages des ethnies montagnardes souvent isolées, à moins de maîtriser parfaitement la conduite sportive à moto, comme ces rares villageois que nous croisons et qui descendent s’approvisionner dans la vallée.

Après une heure de secousses, nous atteignons Kokmaiyai, un village Akha. Les Akhas, une ethnie originaire du Tibet et du sud de la Chine, n’ont pas vraiment la réputation d’être très chaleureux avec les chasseurs d’images et nous nous gardons bien de sortir nos appareils photo.

Le bol d’air est bienfaiteur à mille mètres d’altitude. Nous repartons par un chemin escarpé vers Ban Tauser, à 45 minutes de marche, un village Hmong de quelques dizaines de huttes regroupées à flanc de montagne.




Séjour participatif

Jean-Paul Duvergé, le propriétaire du Muang La Resort, le seul petit hôtel luxueux de la région, est venu discuter d’un projet de séjour participatif chez l’habitant. Le Français, qui dirige une agence de voyages à Vientiane, veut construire au cœur même de ce hameau isolé une maison traditionnelle pour y accueillir des touristes.
Comme pour toute initiative de ce genre au Laos, il est suivi par une petite délégation officielle, chef et sous-chef de district, représentant et délégué au tourisme de la province.
Des enfants apportent quelques tabourets en plastique. Le soleil sévit en cette fin de matinée et l’ombre des huttes de bambou aux toits rudimentaires ne suffit pas à abriter tout le monde.
Un guide d’origine Hmong de l’office du tourisme d’Oudomxay fait office de traducteur lao. Après quelques minutes de palabres, le chef du village nous accompagne au lieu choisi pour construire le bungalow, sur les hauteurs du hameau.

En attente de l'électricité

Nous sommes invités à pénétrer à l’intérieur d’une maisonnée, où un garçon assis sur un tabouret tient son jeune frère dans ses bras. Le lieu est sombre et le sol en terre, sans protection. Pas de meubles, juste un foyer pour la cuisine et quelques ustensiles sur une planche. Une source permet d’approvisionner le village en eau.

L’électricité doit bientôt arriver jusqu’ici. Les poteaux sont là depuis deux mois, mais personne ne sait vraiment quand le village sera relié au réseau. Les Hmongs ne sont pas pour autant complètement isolés du monde, puisque même dans les régions les plus reculées le Laos est connecté, et tous possèdent un téléphone portable…

La structure de deux chambres accueillant les touristes respectera l’architecture traditionnelle en bambou, bois et toit de chaume, mais sera construite en béton pour assurer un minimum de confort et d’isolement et bénéficiera d’un système de douche et de toilettes.

Cette initiative, qui entre dans les projets des autorités locales de faire de cette région une destination éco-touristique équitable, donnera du travail au village et procurera une rentrée d’argent. Un guide Hmong les aidera à communiquer avec les villageois et à participer à certaines activités, dont la préparation des repas, tandis qu’une famille parrainera les visiteurs et entretiendra la maisonnée.

Surveiller la vallée

Après avoir pris congé de notre hôte, Jean-Paul est confiant et pense commencer les travaux rapidement. Avant de repartir, il demande à un ancien du village de nous accompagner à l’emplacement où les Français, durant la guerre d'Indochine, avaient installé un poste avancé sur une crête d’où ils pouvaient surveiller toute la vallée.
Mais nous ne trouverons aucun vestige visible. Notre guide nous explique que toute la ferraille a été recyclée ou vendue par les montagnards. Dans ce panorama à 360 degrés, les chaînes montagneuses ont les flancs striés de parcelles déboisées verdoyantes résultant de la culture sur brûlis pratiquée par certaines minorités ethniques depuis la nuit des temps.
Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons dans une petite école située à la sortie d’un village. Avec les télécommunications et le réseau électrique, la scolarisation est l’une des autres priorités du gouvernement pour aider ces ethnies montagnardes à sortir de l’extrême pauvreté où elles se trouvent.
Des instituteurs sont envoyés dans ces lieux reculés pour faire la classe à des enfants qui apprennent à lire et à écrire en langue lao.


Peu de touristes
Une source d’eau chaude à 50 degrés aux eaux curatives pour la peau jaillit au pied du resort. Sur la rive, l’hôtel a réhabilité un bain public où les villageois se rendent chaque jour en fin de journée sous les cris joyeux des enfants qui chahutent dans la rivière.
Dans l’enceinte de l’établissement, surplombant la Nam Pak, deux jacuzzis ont été montés sur des tourelles de quelques mètres de haut, faisant ainsi profiter les clients d’un panorama exceptionnel. L’eau de la source thermale est pompée pour alimenter les bains pendant la journée, puis refroidie pour atteindre une température de 40 degrés.
Avec la fraîcheur du soir et au retour d’excursion, le bien-être est extatique. Le bain à vapeur traditionnel chauffé au bois et la séance de massage dans une ambiance de bougies et grondement de torrent finissent par vous remettre sur pied après une journée de marche.
Car s’il y a bien une région reculée du Laos où vous pouvez vous adonner au trekking, c’est ici, dans la province d’Oudomxay, à travers des paysages escarpés et forêts où vivent des peuples qui ne voient passer que très rarement les touristes.
Des excursions de une ou deux heures de marche à plusieurs jours que vous pouvez choisir en fonction de vos capacités, avec des guides de la région parlant anglais, et qui vous apporteront sans aucun doute une expérience enrichissante et parfois unique sur la vie locale, l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et autres trésors naturels à explorer.
Découvrir les vallées encaissées
Si vous n’êtes pas spécialement féru de marche à pied, vous pourrez choisir le 4x4, ou découvrir les vallées encaissées parsemées de rizières en étages en VTT. Avec le maïs, la canne à sucre, le café, le coton, les arachides, les fruits et les légumes, le riz (dont celui cultivé sans irrigation à flanc de montagne) est l’une des premières ressources de la région. On y pratique toujours une agriculture de subsistance alimentée par les nombreuses sources qui coulent des montagnes.
Les autres attractions touristiques de la province d’Oudomxay ne sont pas très nombreuses, mais elles ont l’avantage d’être peu fréquentées. Les grottes de Chom Ong sont incontournables car elles forment le plus important réseau de galeries souterraines du nord du royaume, avec des plafonds pouvant atteindre 35 mètres de haut.
Entre 4 et 6 heures sont nécessaires pour les visiter avec un guide, dont 500 mètres seulement sur les 14 kilomètres sont éclairés. Une vraie expérience ! On raconte que pendant la guerre d‘Indochine, les villageois avaient gardé l’emplacement des grottes secret et s’y réfugiaient lors des bombardements.
Si vous séjournez au Muang La Resort, vous n’aurez qu’une centaine de mètres à faire pour visiter le temple Saymungkhoune Rattana, un lieu de pèlerinage pour les bouddhistes qui viennent vénérer une statue du Bouddha vieille de 400 ans à laquelle on attribue des pouvoirs surnaturels.
L’orientation de la région vers un tourisme contrôlé et écologique pourrait attirer de plus en plus de visiteurs à la recherche d’une immersion plus atypique, dans une Asie du Sud-est emportée par la fièvre du développement effréné où les cultures et les traditions ont tendance à se diluer.

EN SAVOIR PLUS


Comment s’y rendre ?

Lao Airlines dessert Oudomxay une fois par jour depuis Vientiane. Comptez 200 $ l’aller-retour.

Depuis Luang Prabang : il faut compter de 4h à 5h par la route pour rejoindre Oudomxay. Pour un trajet découverte, combinez la route (3 h) depuis Luang Prabang jusqu’à Nongkhiaw, puis remontez la rivière Nam Ou (4/5 h) avant de relier Oudomxay ou Muang La par la route (1 à 2h).

Depuis Houay Saï (frontière thaïlandaise) : comptez 5 à 6h de route via Luang Namta et 3h30 depuis Pakbeng.
Certaines agences de voyage comme Asia Safari (asiasafarilaos.com), spécialisées dans le voyage individuel sur mesure, combinent des circuits découvertes du Nord Laos au départ de Vientiane, Luang Prabang ou Pakbeng.

Hébergement

A l’hébergement rudimentaire dans les villages ethniques, s’ajoutent de nombreux guest-houses et hôtels de moyenne catégorie principalement concentrés sur Oudomxay et Pakbeng.

Dans la région d’Oudomxay, le seul hôtel de charme de catégorie supérieure est sans contestation le Muang La Resort, à 45 minutes d’Oudomxay, au bord de la rivière Nam Pak. Comptez de 200 à 300 $ la nuit suivant la saison en demi-pension, avec, chaque soir, un dîner dégustation 5 plats de spécialités locales (le resort cultive ses propres légumes).

Le Muang La Resort, une signature du groupe Khowan, fait partie du label Secret Retreats (secretretreats.com).

A Pak Beng, le Luangxay Lodge (luangxaylodge.com) propose des bungalows de catégorie supérieure dans un cadre exceptionnel, au bord du Mékong.

Recommandation

Située entre 800 et 1800 mètres d’altitude, la province d’Oudomxay a un climat de mousson modéré avec une saison froide de novembre à février. La température moyenne pendant la journée est de 17-18 degrés. Prévoyez vêtements chauds et bonnes chaussures de marche.

A Lire Aussi
THAILANDE - TOURISME: L'Angkor thaïlandais se nomme Prasat Phanom Rung
PHUKET - TRADITION: Le festival végétarien, une sacrée histoire chinoise
THAÏLANDE - TOURISME: A l'UNESCO, Suphanburi et Nan ont perdu la partie
THAÏLANDE - TOURISME: Bangkok et Sukhothai sont des villes «créatives» selon l'UNESCO
THAILANDE - TOURISME: Envoyez-nous vos photos de «Loy Krathong» !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 18/11



THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
THAÏLANDE - DIPLOMATIE: Le pape François célèbre l'amitié entre les Catholiques et le Royaume - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Pourquoi le pape François visite le royaume du 20 au 23 novembre - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: La cousine «thaïe» du pape François sera à ses côtés ce mercredi 20 novembre - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: A Bangkok, le pape François se déplacera dans cette «papamobile» - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE : Gavroche vous raconte les Missions Étrangères de Paris - Gavroche Magazine
THAILANDE - RELIGION: Avant la visite du pape François, celle de l'Abbé de Choisy en 1685... - Gavroche
THAÏLANDE - ÉGLISE: Ces prêtres missionnaires qui accueilleront le pape François - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Nos articles exclusifs sur le voyage du pape à Bangkok - Gavroche
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: En novembre, la paroisse francophone de Bangkok célébrera la visite du pape - Gavroche
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Elections thaïlandaises 2019
THAILANDE: La député Pannika Wanich, nouvelle cible des autorités pour «lèse majesté» - Gavroche
COMMENTAIRE: En Thaïlande, l'armée fait désormais face à la jeunesse - Gavroche
THAÏLANDE: Prayuth Chan-Ocha reste aux commandes du nouveau gouvernement - Gavroche
THAÏLANDE: Le premier ministre Prayuth bien parti pour demeurer au pouvoir - Gavroche
THAÏLANDE: Le parti démocrate rejoint la coalition proposée par les militaires - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X insiste sur la stabilité nationale devant le parlement élu en mars - Gavroche
Tourisme
THAILANDE - TOURISME: L'Angkor thaïlandais se nomme Prasat Phanom Rung - Gavroche
PHUKET - TRADITION: Le festival végétarien, une sacrée histoire chinoise - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: A l'UNESCO, Suphanburi et Nan ont perdu la partie - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Bangkok et Sukhothai sont des villes «créatives» selon l'UNESCO - Rédaction
THAILANDE - TOURISME: Envoyez-nous vos photos de «Loy Krathong» ! - Gavroche
La bibliothèque de Gavroche
Dernières Petites Annonces
Dernières Offres d'Emploi
20/11/2019
Lieu:
 
 
25/10/2019
Lieu: Phuket
 
 
20/10/2019
Lieu: Bangkok/Sukhumvit
 
 
18/10/2019
Lieu:
 
 
19/09/2019
Lieu: Bangkok et Hanoi
 
 
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
booked.net
Programme Tele TV5
Conseils aux Expatriés
Thaïlande : Mieux vaut-il louer ou acheter lorsque l’on est expatrié ?>>
IMPORT / EXPORT : quelle fiscalité pour les sociétés thaïlandaises ?>>
Vivre à l’étranger en tant qu’expatrié peut-il avoir un impact sur votre régime matrimonial ?>>
Publication en ligne : un guide indispensable pour investir en Birmanie>>
Imposition des expatriés en Thaïlande : quelles règles ?>>
crown-relocations
wrlife
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14