Redaction | Gavroche | 11/04/2019
Tourisme / Actu  

TOURISME: En Thaïlande, un monastère englouti peu à peu sous les eaux

Une vidéo mise en ligne par le quotidien de Hong Kong South China Morning Post montre le monastère de la localité de Samut Chin, en Thaïlande, peu à peu englouti par les eaux qui l'entourent. Samut Chin est un village de pécheurs situé à 50 kilomètres seulement de Bangkok. Mais l'érosion de la cote et la montée des eaux transforment inexorablement le paysage.

Nous reprenons ici des éléments de reportage publiés par la chaine de télévision Al Jazeera.

À la surface, Ban Khun Samut Chin est un village de pêcheurs thaïlandais idyllique. Pourtant, regarder vers l'horizon confirme que quelque chose ne va vraiment pas.

Au loin, une ligne de poteaux télégraphiques équidistants disparaît dans l'océan.

La route qui jadis était parallèle aux poteaux reliant les maisons, les fermes et les marchés ruraux est introuvable.

Tout ce qui est visible est une vaste étendue liquide.

Ce qui rend Samut Chin idyllique - la mer cristalline - la détruit également.

La mer fait ce qu'elle a toujours fait: dans son mouvement rythmique habituel, elle va et vient, poussant et tirant, obéissant aux diktats du soleil et de la lune.

Ce qui est inhabituel, c'est que la mer a désormais envahi la terre, un kilomètre plus loin qu'auparavant.

Digues en bambou

Les digues en bambou, construites il y a plusieurs années pour «casser» les vagues et protéger le village de Ban Khun Samut Chin, n'ont que partiellement réussi.

Les arbres ont été submergés.

La forêt de mangrove est noyée dans l'eau de mer.

Le littoral majestueux de la Thaïlande, à seulement 50 km de sa capitale surpeuplée et chaotique, Bangkok, est maintenant sous la mer.

Le village de Samut Chin dégage un isolement en contradiction avec sa localisation géographique.

Pour y arriver, il faut parcourir des autoroutes en béton et une série de ponts élégants jusqu'à ce que les routes deviennent de plus en plus petites et se transforment en voies rurales.

Puis la route se termine brusquement parmi les mangroves et le voyage en bateau commence.

Le batelier dirige la chaloupe à une vitesse vertigineuse, se faufilant et se frayant un chemin à travers l’eau noire et les racines arquées, pour arriver finalement à une jetée en bois sur pilotis.

La dernière partie du trajet se fait à pied, en suivant le chemin de tissage jusqu'au centre du village.

Mangroves et barrages

La destruction constante de Samut Chin - due à la déforestation des mangroves, à la construction de barrages sur les rivières en amont et maintenant à la hausse du niveau de la mer - a fait de nombreuses victimes dans cette communauté de pêcheurs autrefois florissante.

Les villageois ont connu des difficultés psychologiques, physiques et financières.

Beaucoup ont dû déménager jusqu'à huit fois, allant plus loin à l'intérieur des terres et loin de la mer.

Des dizaines de familles ont été forcées de quitter les lieux.

D'autres sont trop pauvres pour déménager et n'ont nulle part où aller.

Samorn Khengsamut, cheffe de village, est une femme d'âge moyen avec l'énergie et la détermination d'un jeune homme.

«Ban Khun Samut Chin est confronté à la montée des mers et à l'érosion des côtes depuis plus de 30 ans. Si cela continue et si nous devons nous déplacer à nouveau, nous craignons qu'il n'y ait plus assez de terres solides sur lesquelles vivre.» Samorn dit qu’ils n’ont pas les ressources nécessaires pour se protéger efficacement contre l’érosion.

Les villageois qui restent possèdent des titres de propriété sur leurs terres, qui se trouvent maintenant complètement sous l'océan.

«Les actes ne valent rien et nous vivons maintenant sur des terres qui ne nous appartiennent pas», déclare Samorn, en parcourant une table couverte de plans et de cartes du conseil.

Tous les bâtiments du village ont été submergés. Le village s'est déplacé vers les hauteurs à un kilomètre.

Le seul bâtiment qui n’a pas été revendiqué par la mer et relocalisé est le temple Samut Trawat.

L'édifice bouddhiste se trouve tristement à environ un kilomètre du nouveau village de Samut Chin.

Il constitue à présent un îlot.

On le voit ici, filmé par un drône.

Autrefois cœur spirituel et social de Samut Chin, la survie du temple semble symboliser la foi des moines dans leur communauté. Ils sont déterminés à ne pas céder à la mer envahissante.

Mais pourront-ils résister ?

Suivez nous sur Twitter et Facebook et réagissez à nos articles en direct :

@GavrocheMedia et facebook.com/GavrocheMagazine

A Lire Aussi
TOURISME: En Thaïlande, TAT met le cap sur 2020
CHRONIQUES DE SUKHOTHAI: « Wat Pra Sorn Kaew : mosaïques à tous les étages »
TOURISME: Comment le paradis de Maya Bay est devenu un enfer
TOURISME: La France courtise les touristes... cambodgiens
TOURISME: Demain, Phuket sera-t-elle l'une des capitales mondiales du surf ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Notre newsletter hebdomadaire

Chaque semaine, retrouvez l'essentiel de l'actualité thaïlandaise et des pays du Mékong. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 15/07



Retrouvez-nous sur Facebook
Election 2019
THAILANDE: La député Pannika Wanich, nouvelle cible des autorités pour «lèse majesté» - Gavroche
COMMENTAIRE: En Thaïlande, l'armée fait désormais face à la jeunesse - Gavroche
THAÏLANDE: Prayuth Chan-Ocha reste aux commandes du nouveau gouvernement - Gavroche
THAÏLANDE: Le premier ministre Prayuth bien parti pour demeurer au pouvoir - Gavroche
THAÏLANDE: Le parti démocrate rejoint la coalition proposée par les militaires - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X insiste sur la stabilité nationale devant le parlement élu en mars - Gavroche
10 Dernières Petites Annonces
Dernières bonnes adresses
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
CENTURY 21 Sweet Home
Thailand / Bangkok Agences Immobilieres
 
VOVAN ET ASSOCIÉS
Thailande / HUA HIN Avocats
 
LE LIVRE DU MOIS
booked.net
bons plans de la semaine

Nous sélectionnons pour vous les meilleures offres et promotions du moment

Tous nos BONS PLANS

Tourisme
TOURISME: En Thaïlande, TAT met le cap sur 2020 - Gavroche
CHRONIQUES DE SUKHOTHAI: « Wat Pra Sorn Kaew : mosaïques à tous les étages » - Gavroche
TOURISME: Comment le paradis de Maya Bay est devenu un enfer - Gavroche
TOURISME: La France courtise les touristes... cambodgiens - Gavroche
TOURISME: Demain, Phuket sera-t-elle l'une des capitales mondiales du surf ? - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
16/07/2019
Lieu: Champassak Laos
 
 
12/07/2019
Lieu: Bangkok
 
 
01/07/2019
Lieu: Bangkok
 
 
25/06/2019
Lieu: Phnom Penh
 
 
10/06/2019
Lieu: Chiang-Mai
 
 
Programme Tele TV5
Dernières Annonces Immo
Partenariat immobilier
Cherche un partenariat pour investissement dans un projet im...
- 11/07/2019
 
 
Vente d'un restaurant à phuket kata beach - thailande

Situé à 200 M de la Plage, proche Hôtels et Resorts, b...

- 08/07/2019
 
 
A vendre à samui resort 4 villa luxes
Resort 4 villas avec 1 chambre, piscine, grand jardin ...
- 20/06/2019
 
 
Conseils d'Expat
FINANCE: Top 3 des raisons d’investir dans l’immobilier pour préparer sa retraite.>>
Thaïlande : Mieux vaut-il louer ou acheter lorsque l’on est expatrié ?>>
IMPORT / EXPORT : quelle fiscalité pour les sociétés thaïlandaises ?>>
Vivre à l’étranger en tant qu’expatrié peut-il avoir un impact sur votre régime matrimonial ?>>
Publication en ligne : un guide indispensable pour investir en Birmanie>>
la-petite-ecole
crown-relocations
wrlife
bangkok-hospital
amar
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14